Volver al inicio

Recorrido museográfico

Secciones 5 y La exposición en la biblioteca

Jacques Boulbène, La Providence, l'Honneur et la Vigilance, 1594-1595. Toulouse, musée des Augustins. Photo Daniel Martin
© Jacques Boulbène, La Providence, l'Honneur et la Vigilance, 1594-1595. Toulouse, musée des Augustins. Photo Daniel Martin

V: Trastornos, exuberancias y concordias - La exposición en la biblioteca

V - Trastornos, exuberancias y concordias

A partir de los años 1560, la lucha contra los protestantes degenera en la guerra civil y se encuentra amplificada cuando Enrique de Navarra hace valer por las armas sus pretensiones al trono. Varios retratos jalonan su ascensión y su voluntad, una vez que se convierte en Enrique IV, rey de Francia, de manifestar su victoria en Toulouse, que tanto se le había opuesto.
Sin embargo, en esos momentos trágicos, la fecundidad de las artes no se desmiente. Los pintores, como Jacques Boulbène, componen cuadros de un pensamiento complejo. Dominique Bachelier y, posteriormente, Pierre II Souffron siguen erigiendo residencias fastuosas, realizando a su vez la gran iniciativa del Puente Nuevo. Los ebanistas realizan muebles y revestimientos de calidad, enriquecidos con una escultura tan abundante como inventiva. Los fundadores, de conocida tecnicidad, producen cañones y campanas, así como flores delicadas y fuentes provistas de estatuas a veces excepcionales, como el Mercurio volador. Toulouse sigue siendo un foco artístico importantísimo donde, hasta principios del siglo XVII, se declinan las metamorfosis del Renacimiento.



La exposición en la biblioteca

17 de marzo al 16 de junio de 2018

Disponible únicamente en francés

La petite salle d'exposition de la bibliothèque est un écrin naturel pour mettre en lumière un domaine méconnu de l'art toulousain de la Renaissance : celui des livres peints entre 1460 et 1535, période charnière du passage du manuscrit enluminé à l'imprimé orné de gravures.

Pour la première fois sont présentés une quarantaine de manuscrits précieux, mais aussi des incunables et des estampes retraçant l'histoire de la « peinture de livres » à Toulouse entre Moyen Âge et Renaissance.
C'est un parcours stylistique et historique qui vous est proposé, mais aussi une évocation des conditions de production des livres illustrés et leurs différents acteurs.

Les copistes et les enlumineurs, pourtant si actifs jusqu'aux années 1490, sont en effet rapidement remplacés par les imprimeurs et les graveurs qui s'emparent du marché du livre de liturgie et de dévotion.
Ce ne sont plus des enlumineurs mais des peintres qui répondent à Toulouse aux dernières commandes importantes de manuscrits enluminés : les somptueux antiphonaires offerts par l'évêque Philippe de Lévis à sa cathédrale de Mirepoix, en sont un bel exemple.

Voir le site web de la bibliothèque.

Commissaires : Magali Vène, conservatrice à la Bibliothèque d'Étude et du Patrimoine, et Aurélia Cohendy, doctorante en histoire de l'art à l'Université Toulouse-Jean-Jaurès.

Liénard de Lachieze, "Bethsabée au bain", Livre d'heures à l'usage de Rome, Toulouse, vers 1495. Cambridge, Fitzwilliam Museum, folio 61. Photo Fitzwilliam Museum
© Liénard de Lachieze, "Bethsabée au bain", Livre d'heures à l'usage de Rome, Toulouse, vers 1495.
Cambridge, Fitzwilliam Museum, folio 61. Photo Fitzwilliam Museum

  •  Imagen superior: Expérimentation de fonte d'une rose, 2015, Columbia University, New York. © The Making and Knowing Project, 2017. Photo by Lan A. Li.

Volver al inicio

Autour de l'exposition

Ningún acontecimiento corresponde a su búsqueda

Volver al inicio