Saut vers haut de page

Toutes nos actus

Donation

Une nouvelle œuvre de Rigaud entre dans les collections

Hyacinthe Rigaud (Perpignan, 1659 – Paris, 1743),
© Stephan Perreau

Le musée des Augustins bénéficie à nouveau de la générosité d'un collectionneur privé qui a souhaité enrichir les collections du musée en donnant une peinture de Hyacinthe Rigaud, Portrait de l'abbé Antoine Anselme.

 

Ce Portrait de l'abbé Antoine Anselme peint en 1713 par Hyacinthe Rigaud (Perpignan, 1659 – Paris, 1743) présente le double intérêt de faire entrer au musée des Augustins l'effigie d'une personnalité toulousaine de premier plan et, ce, par l'un des grands portraitistes français.


Antoine Anselme (L'Isle‐Jourdain, 1652 ‐ Saint‐Sever, 1737), originaire de l'Armagnac, fit ses études et fut ordonné prêtre à Toulouse. Grand prédicateur et auteur d'oraisons funèbres, actif à la cour de Versailles, il reçut de la main de Louis XIV l'abbaye de Saint‐Sever en Gascogne. Il fut le précepteur du duc d'Antin.


Rigaud a retenu une pose sobre et solennelle pour son modèle figuré en tenue ecclésiastique. La main posée sur un de ses ouvrages, l'abbé nous regarde avec franchise. Une tenture ferme la composition.
Cette œuvre rejoint au musée un célèbre portrait d'apparat du maître catalan, celui de Michel Robert Le Peletier des Forts (anciennement Germain Louis de Chauvelin) daté de 1727 et entré dans les collections en 1832. Ainsi le musée présente deux époques de la carrière du maître et deux genres, le portrait de cour et le portrait bourgeois et quasiment amical. Le contraste entre la pompe de Le Peletier des Forts et l'austère simplicité d'Anselme est fort intéressant. Cette double présence permet d'étudier deux modes essentiels de l'histoire du portrait et diverses facettes du talent de Rigaud.

Le donateur, Stephan Perreau, est l'un des spécialistes de Hyacinthe Rigaud, auquel il a consacré un livre de référence, et du portrait en France de la fin du XVIIe s. au début du XVIIIe siècle. Il est commissaire de l'exposition Jean Ranc, un montpelliérain à la cour des rois actuellement présentée au musée Fabre de Montpellier.



 


Saut vers haut de page