Saut vers haut de page

Exposition

Toulouse Renaissance

Du 17 mars au 24 septembre 2018

Anonyme languedocien,
© Anonyme languedocien, "La Multiplication des pains", 1556. Cathédrale de Narbonne. Photo DR

S'inscrivant dans la lignée des expositions de Paris (France 1500, entre Moyen Age et Renaissance, 2010), Tours (Tours 1500. Capitale des arts, 2012) ou Lyon (Arts et Humanisme, Lyon Renaissance, 2015), l'exposition présentera une grande diversité d'œuvres remarquables : peintures et sculptures mais aussi objets d'art, mobiliers, enluminures, armes, tapisseries, vitraux, manuscrits, dessins, orfèvreries... 

La Renaissance toulousaine est connue pour la qualité de son architecture ou l'importance de son mouvement humaniste, expressions d'une période faste souvent mise en relation avec le succès économique de la région. L'exposition vise à présenter cette Renaissance toulousaine de 1500 environ jusqu'à l'aube du XVIIe siècle.
 



La Renaissance toulousaine : ambitieuse, érudite, rayonnante
 

L'exposition s'articulera autour de cinq grandes parties :
 

  • Une cité riche et puissante : Présentation de Toulouse au début du XVIe siècle, dans ses composantes sociologiques et économiques et artistiques.
     
  • Au cœur d'une région en effervescence : Cette deuxième section s'attache à la région, dont Toulouse est le centre rayonnant, avec l'évocation de foyers artistiques périphériques majeurs (Albi, Auch,…) pour les années 1510-1530 environ. Nous avons, dans cette section, le privilège de présenter un vitrail de la cathédrale d'Auch, l'un des plus beaux ensembles de la Renaissance française profitant de sa dépose pour restauration.
     
  • L'affirmation d'un goût nouveau à Toulouse jusque vers 1540 : Mise en valeur de l'évocation du mythe de la Palladia Tolosa (ou Toulouse rivalisant avec la savante Athènes romaine) dans ses aspects religieux et civiques.
     
  • L'épanouissement classique à Toulouse entre 1530 et 1560 environ : Passage d'une Renaissance de motifs érudits à un art en lien avec l'art royal et la littérature artistique.
     
  • Troubles, exubérance et concorde, entre 1560 et 1620 environ : Toulouse est au centre des troubles politiques et religieux dans les années 1560-1590. En dépit des conflits, on constate une permanence de la création assortie d'exubérances maniéristes.


Télécharger le communiqué de presse.


Illustrations :

  • Visuel haut de page : Tapisserie de la Cathédrale de Saint-Etienne de Toulouse, Naissance de saint Etienne (détail). Photo Jean-François Peiré – DRAC Occitanie
  • Visuel de droite : Mercure volant, 1623, d'après un modèle de Jean de Bologne. Bronze, fonte de Bernard Py. Toulouse, musée des Augustins. Photo Daniel Martin.

Saut vers haut de page

Autour de l'exposition

Du 17 mars au 24 septembre 2018

Visites commentées / Exposition "Toulouse...

Visites commentées de l'exposition "Toulouse Renaissance" La Renaissance toulousaine : ambitieuse, érudite,...
28 avril 2018

Visite avec l'Office de Tourisme

A l'occasion de l'exposition temporaire au musée des Augustins Une visite proposée par l'office de tourisme....
29 avril 2018

Un clown enquête au musée

Autour de l'exposition : Un clown enquête à la Renaissance M’zelle Zairline invite les visiteurs à la...
2 mai 2018

La nocturne du mercredi

Echos Comme un avant-goût de la Nuit des musées, rendez-vous mercredi 2 mai avec l’association Fractales...
5 mai 2018

Visite avec l'Office de Tourisme

A l'occasion de l'exposition temporaire au musée des Augustins Une visite proposée par l'office de tourisme....
6 mai 2018

L'atelier des familles

L'aventure médiévale Dans les salles du musée, de nombreuses activités sont l’occasion de découvrir les...
Saut vers haut de page