Saut vers haut de page

Vie des collections

Restaurations

Maître de Rieux, Jean Tissendier, évêque de Rieux-Volvestre (1324-1348) figuré en donateur de la chapelle dite de Rieux (détail avec la chapelle de Rieux), 1333-1344, Calcaire. Avant restauration. Toulouse, musée des Augustins. Photo Daniel Martin
© Maître de Rieux, Jean Tissendier, évêque de Rieux-Volvestre (1324-1348) figuré en donateur de la chapelle dite de Rieux (détail avec la chapelle de Rieux), 1333-1344, Calcaire. Avant restauration. Toulouse, musée des Augustins. Photo Daniel Martin

Le musée des Augustins se distingue par une politique volontaire de restauration de ses œuvres, peintures et sculptures, et y consacre un budget particulièrement important depuis des années.

Sculptures gothiques : la chapelle de Rieux


Le travail d'étude et de conservation-restauration des sculptures issues de la chapelle de Rieux a repris en 2002 (campagnes de restauration déjà réalisées dans les années 1980).

Il s'agit d'un cycle de 19 sculptures autrefois disposé dans la chapelle construite par Jean Tissendier, évêque de Rieux, dans l'église du couvent des Cordeliers de Toulouse, vers 1330-1340.  La chapelle a été vendue en 1803, dépecée et détruite peu de temps après.
Certaines de ces sculptures ont alors été présentées en extérieur tout au long du 19e siècle à l'église du Taur, d'autres ont été soumises aux aléas du climat toulousain sous les galeries du cloître des Augustins pendant une grande partie du 19e siècle et également au 20e siècle.

Il est apparu nécessaire de reprendre le nettoyage afin déliminer de nombreuses plaques de croûtes noires encore visibles, parfois associées à d'épais repeints ou à des vernis, tant pour des raisons conservatoires qu'esthétiques.
Saint Paul, saint Jean, saint François, saint Jacques le Majeur, les apôtres non identifiés, ainsi que Jean Tissendier en donateur et son gisant ont déjà fait l'objet d'une semblable intervention, aujourd'hui achevée.

L'objectif de ces restaurations est bien entendu de mettre en valeur l'ensemble du groupe. Ces œuvres exceptionnelles seront mises en avant prochainement puisque le musée prépare une exposition consacrée à l'art et à l'archéologie à Toulouse au 14e siècle, en partenariat avec le musée de Cluny à Paris, musée national du Moyen Âge.

Vue de la main gauche de Saint Paul, avant et après restauration. Le nettoyage a permis d'éliminer les traces noires et de revéler les couleurs originelles encore présentes (© Toulouse, musée des Augustins - photos Daniel Martin).


Saut vers haut de page