Saut vers haut de page

Vie des collections

Le musée hors les murs

DES PRÊTS D’ŒUVRES À TRAVERS LE MONDE

Un départ d'oeuvre au musée. Photo Daniel Martin
© Un départ d'oeuvre au musée. Photo Daniel Martin

 

La richesse et la diversité des collections du musée lui permettent de contribuer régulièrement au succès de nombreuses expositions internationales.

 

 

 

 

Le musée a consenti le prêt du portrait de la baronne de Crussol, l'une des plus belles œuvres d'Elisabeth Vigée-Lebrun, peintre officielle de Marie-Antoinette, pour une exposition itinérante au Japon, à Tokyo, Dazaifu puis Osaka. Les visiteurs pourront y voir un panorama de la peinture française du XVIIe au milieu du XIXe siècle, de l'art classique jusqu'au romantisme, en passant par le rococo et le néoclassique. Les grands noms de la peinture française sont réunis : Georges de La Tour, Watteau, Fragonard, Delacroix, Vigée-Lebrun, etc.

> Depuis le mois d'octobre 2019 et jusqu'en juin 2020

 

 

 

 

 

 

 

 

À Paris, le Grand Palais présente une monumentale exposition monographique consacrée à Henri de Toulouse-Lautrec. Pour cet événement, le musée prête quatre tableaux : trois œuvres de Toulouse-Lautrec et un portrait du peintre réalisé par son ami Henri Rachou.
Viveur, client insatiable des cabarets et des maisons closes, telle est la vision courante de Toulouse-Lautrec (1864-1901), qui se serait contenté de peindre sa vie dissolue de façon expéditive, voire caricaturale. Loin de cette légende encombrante, l'exposition revient à l'œuvre, son ambition, son sens, son ouverture large sur le monde, que l'artiste a scruté et célébré sans complaisance.

> Jusqu'au 27 janvier 2020

 

 

 

 

 

 

 

Direction l'Italie, Rome, Palazzo Braschi, pour l'exposition Canova. Beauté éternelle à laquelle le musée participe en prêtant son Bélisaire recevant l'hospitalité d'un paysan ayant servi sous ses ordres de Jean François Pierre Peyron. L'exposition, un événement avec plus de 170 œuvres et prêts prestigieux de grands musées, raconte l'art de Canova et la Rome qu'il a connu à son arrivée en 1779. 

> Jusqu'au 15 mars 2020

 

Enfin c'est au Museo Carmen Thyssen Málaga (Espagne) que le musée prête Cour de l'Alhambra de Benjamin-Constant pour l'exposition Fantaisie arabe. Peinture orientaliste en Espagne (1860-1900). Le Musée Carmen Thyssen Málaga présente un voyage à travers la peinture espagnole inspirée de l'Afrique du Nord de la seconde moitié du XIXe siècle, avec des artistes tels que Fortuny, Tapiró, Fabrés et Lameyer, entre autres, mais aussi des Français comme Delacroix et Benjamin-Constant. Ce panorama orientaliste suggestif, formulé par l'observation directe ou recréé par l'imagination et les stéréotypes, est présenté à travers une sélection exquise d'œuvres, permettant ainsi aux visiteurs de plonger dans un des chapitres les plus fascinants de la peinture du XIXe siècle.

> Jusqu'au 1er mars 2020


Saut vers haut de page