Précédent

Peintures XIXe- début XXe

Suivant

GEROME, Jean-Léon

Anacréon, Bacchus et l'Amour

Anacréon, Bacchus et l'Amour
Date : 1848
Désignation : tableau
Domaine : Peinture
Matière : Toile
Technique : Peinture à l'huile
Dimensions (cm) : Largeur : 211 Hauteur : 136
Situation : Exposé
Salle : salon rouge
Numéro d'inventaire : 2004 1 102

En 1848, âgé de vingt-quatre ans, auréolé du succès des Jeunes Grecs faisant battre des coqs (1846, musée d'Orsay), Gérôme réitère et expose au Salon La Vierge, l'Enfant Jésus et Saint Jean, ainsi qu'une œuvre ambitieuse, au format de la peinture d'histoire et au sujet sans la moindre suspicion de trivialité, Anacréon, Bacchus et l'Amour.
Anacréon, auteur des Odes anacréontiques -éloge du vin, de l'amour et de la nature- est l'un des premiers poètes lyriques les plus célèbres de Grèce. Au cours de la première moitié du XIXe siècle de nombreuses traductions de cette œuvre dionysiaque, emprunte de rêverie et de mélancolie, voient le jour en France. Parmi elles, celle du peintre Anne-Louis Girodet, publiée en 1825 et illustrée par ses propres soins.
Ce sujet rare cependant se veut une étape décisive dans l'affermissement par Gérôme de l'esthétique néo-grecque dont il est depuis 1846 le héraut.
Sur fond de fête bachique, Anacréon, debout au centre, couronné de myrte, joue d'une lyre à sept cordes. Une jeune bacchante accompagne le poète de sa flûte tandis que Bacchus et l'Amour enfants incarnent l'hédonisme d'Anacréon.
Scène crépusculaire dans un paysage antique aux nombreuses références archéologiquement correctes, cette toile constitue un envoi du gouvernement au musée de Toulouse dès 1848.

Panorama des œuvres

Saut vers haut de page