Saut vers haut de page

Expositions - Archives

Lubin Baugin (vers 1610-1663)

Affiche de l'exposition
© Affiche de l'exposition "Lubin Baugin (vers 1610-1663)"

Du 8 juin au 9 septembre 2002

L'exposition Lubin Baugin est consacrée à un artiste à l'oeuvre fascinant, redécouvert il y a quelques décennies. Ses natures mortes, oeuvres de jeunesse, comptent parmi les plus belles et les plus énigmatiques du genre en France tandis que ses peintures religieuses, toutes de douceur et de délicatesse, lui ont assuré de son vivant une réputation remarquable.

Paradoxalement, Lubin Baugin est en effet un artiste à la fois très connu et fort méconnu. Ses quelques natures mortes sont très célèbres mais elles ne représentent qu'une infime partie de son oeuvre. Il fut surtout l'auteur de tableaux religieux de petit format (nombreuses oeuvres de dévotion) comme de grande taille (retables pour les églises à Paris notamment), peints à son retour d'Italie, entre 1640 et sa mort.
Difficile à insérer dans les grands mouvements stylistiques européens, son oeuvre témoigne d'un rare équilibre et d'une grande poésie.

Lubin Baugin (né près d'Orléans vers 1610 - mort à Paris en 1663) reste l'un des derniers grands peintres français du XVIIe siècle à n'avoir pas encore fait l'objet d'une étude approfondie. Parmi les quatre-vingts oeuvres recensées de ce peintre, plus d'une cinquantaine de tableaux, de collections publiques ou privées, réunis pour la première fois, vont permettre de mieux cerner la personnalité à la fois subtile et étonnante de cet artiste.

Jacques Thuillier, professeur honoraire au Collège de France et spécialiste du peintre, a bien voulu assurer le commissariat scientifique de cette exposition. Les pages Internet qui suivent ont adopté le cheminement développé dans le riche catalogue de la présente exposition. Bien que la chronologie de Lubin Baugin comporte encore de nombreuses incertitudes et que la majorité de ces oeuvres ne soit pas datée, Jacques Thuiller a souhaité un catalogue chronologique dont il explique en introduction le choix mûrement réfléchi "[...] seul ce classement permet de saisir la création de l'artiste dans son développement. Seul il permet de justifier les attributions, les doutes et les refus. [...] Il est à craindre que le classement n'appelle vite des corrections. On trouvera dans les notices les arguments qui nous ont permis de placer quelques jalons sûrs et de dessiner une évolution vraisemblable, au moins dans ses grandes lignes".










 


Saut vers haut de page