Saut vers haut de page

Peintures

Italie

Marco BASAITI (1470 vers - Venise, 1530 vers), La Vierge et l'Enfant entre saint Sébastien et sainte Ursule. Inv. D 1959 4 (MNR 268). Photo STC - Mairie de Toulouse
© Marco BASAITI (1470 vers - Venise, 1530 vers), La Vierge et l'Enfant entre saint Sébastien et sainte Ursule. Inv. D 1959 4 (MNR 268). Photo STC - Mairie de Toulouse

Le musée des Augustins présente quelques chefs-d'œuvre de la peinture italienne du XVIème siècle. A cette époque Giorgio Vasari développe dans ses Vies des artistes les positions théoriques les plus durables de l'histoire de l'art comme l'opposition entre Florence et Venise et les progrès constants dans l'art jusqu'à l'idéal absolu de Vasari : l'art de Michel-Ange.

Pérugin, le maître de Raphaël, est représenté par l'exceptionnel Saint Jean l'Evangéliste et saint Augustin. Il s'agit de l'un des plus beaux fragments d'un immense retable, le polyptyque de l'église Sant'Agostino de Pérouse, divisé entre le Louvre et les musées de Pérouse, Lyon ou Grenoble. La grâce idéalisée des deux saints et la douceur lumineuse du paysage reflètent la recherche de perfection de la Renaissance en Italie centrale. Le musée possède peu de tableaux de la première Renaissance. Il est en revanche plus riche en œuvres maniéristes de la seconde moitié du siècle. Le maniérisme est une expression artistique précieuse et outrée qui surgit en réaction au classicisme insurpassable de Raphaël et à des évènements dramatiques comme le Sac de Rome en 1527.

Cristofano GHERARDI (Borgo San Sepolcro, 1508 - Borgo San Sepolcro, 1556), La Visitation de la Vierge à sainte Elisabeth, Entre 1541 et 1545 Inv. 2004 1 116 Photo Daniel Martin
Cristofano GHERARDI (Borgo San Sepolcro, 1508 - Borgo San Sepolcro, 1556),
La Visitation de la Vierge à sainte Elisabeth,
Entre 1541 et 1545. Inv. 2004 1 116
Photo Daniel Martin

Cristofano Gherardi est un élève de Vasari, dont l'art s'efface le plus souvent derrière celui de son maître. La construction de sa Visite de la Vierge à sainte Elisabeth est fort complexe avec son architecture imaginaire ambitieuse et ses élégants personnages. Des tableaux uniques viennent compléter ce parcours maniériste, tels l'incroyable Vierge à l'Enfant avec le mystère de la Passion du peintre parmesan Tinti, préfiguration morbide de la mort du Christ, ou le Repos pendant la fuite en Egypte, œuvre d'une extrême délicatesse du peintre florentin au service du cardinal Alexandre Farnese, Jacopo Zucchi.
 


Saut vers haut de page