Saut vers haut de page

Peintures

XIXe - début XXe siècles - Réalisme et Académisme

Edouard DEBAT-PONSAN (Toulouse, 1847 - Paris, 1913), Le Massage. Scène de hammam 1883 - Inv. RO 65 - Photo Daniel Martin
© Edouard DEBAT-PONSAN (Toulouse, 1847 - Paris, 1913), Le Massage. Scène de hammam 1883 - Inv. RO 65 - Photo Daniel Martin


La Halte forcée d'Antigna, vivant témoin de l'esprit de 1848, cher à Courbet, s'expose au Salon de 1855, l'année même où Courbet publie son manifeste du Réalisme en préface à son exposition personnelle.

Corot (L'Etoile du Berger, 1864) et Courbet (Le Ruisseau du Puits-Noir, vers 1865) incarnent le renouveau du paysage.

Jean-André Rixens (La Mort de Cléopâtre, 1874), Jean-Joseph Benjamin-Constant (Entrée de Mahomet II à Constantinople le vingt-neuf mai 1453, 1876), Edouard Debat-Ponsan (Le Massage au Hammam, 1883) mais aussi Jean-Paul Laurens (Saint Jean Chrysostome et l'Impératrice Eudoxie, 1894) et Henri Martin (Portrait de Madame Sans, 1894), tous élèves de Jules-Joseph Garipuy, ont pu être regroupés sous l'étiquette d'Ecole toulousaine de peinture. Ils illustrent différentes facettes de l'académisme fin de siècle. Ainsi s'occupent-ils de grands décors - tous interviennent au Capitole -, de portraits mondains  mais également de peinture orientaliste. En cela, ils se distinguent à la fois de leurs prédécesseurs romantiques -qui ont souvent montré dans leurs sujets orientalistes comment élever l'anecdote contemporaine, observée sur le vif, au rang de la « grande peinture » - et de leurs contemporains voués au réalisme.

Jean-Paul LAURENS (Fourquevaux, 1838 - Paris, 1921), Saint Jean Chrysostome et l'Impératrice Eudoxie, 1893 - Inv. 2004 1 156 - Photo Daniel MartinZola, en 1866, pour exalter la force de Courbet, se moque des orientalistes, auteurs d'une peinture à grand spectacle, et aveugles selon lui à la réalité. Orientalistes de la dernière génération, ils sont moins les héritiers de l'Orient rêvé par Ingres et du voyage de  Delacroix que de l'académisme de Delaroche et de Gérôme (Anacréon, Bacchus et l'Amour, 1848).
 

 



Jean-Paul LAURENS (Fourquevaux, 1838 - Paris, 1921),
Saint Jean Chrysostome et l'Impératrice Eudoxie,
1893. Inv. 2004 1 156
Photo Daniel Martin


Saut vers haut de page