Saut vers haut de page

Votre visite

Une médiation inédite

Au coeur de l'exposition

Godfried Schalcken (Made, 1643-La Haye,1706), Jeune fille à la fenêtre, Cardiff, National Gallery of Wales. © National Museum of Wales
© Godfried Schalcken (Made, 1643-La Haye,1706), Jeune fille à la fenêtre, Cardiff, National Gallery of Wales. © National Museum of Wales

A l'occasion de cette exposition, des outils de médiation inédits ont été développés. Mais, vous trouverez également, les audioguides (en libre accès au téléchargement sur notre site web), des visites commentées et de nombreuses activités programmées autour de l'exposition...

Un parcours « famille »

Composé de jeux d'observation et de drôles de manipulations autour des oeuvres pour partager l'exposition avec des enfants, de manière interactive.

Des espaces de médiation et de documentation

« Ceci est-il un portrait ? », une question que les visiteurs pourront débattre dans un espace dédié autour de deux tableaux de la collection du musée des Augustins pour appréhender la recherche en Histoire de l'art.
Un espace de documentation pour aller plus loin après la visite, situer les artistes de l'exposition, se détendre, feuilleter le catalogue de l'exposition ou des ouvrages thématiques pour petits et grands.


L'échappée des Rêves

Tout au long du parcours dans l'exposition Ceci n'est pas un portrait, les visiteurs rencontrent des visages de femmes, d'hommes, d'enfants et se prennent à imaginer leurs vies, leurs pensées intérieures ou bien leurs rêves.
L'échappée des Rêves, animée par un collectif de conteuses, musiciennes et montreuses d'âmes est une invitation pour chacun à se projeter au delà d'une rencontre furtive avec un personnage pour imaginer et écrire les rêves ainsi suscités.
Les visiteurs sont invités à déposer, sous toutes les formes (écrite, orale, croquée, en réseau...), leurs pensées inspirées par le regard d'un personnage ou leurs propres vies intérieures, ou leurs rêves prêts à s'échapper et participer ainsi à une Grande Collecte des Rêves.
La compagnie de théâtre Le Rêvoir sera présente dans l'exposition les dimanches 20 décembre et 3 janvier pour des séances de collecte de Rêves in situ.



Vue de l'espace dédié à L'échappée des rêves. Photo Patrice Nin.
 


Saut vers haut de page