Saut vers haut de page

Sculptures - XIXème- début XXème s.

Après Falguière

Camille Claudel, Paul Claudel à seize ans, 1884 (modelage original) - 1895 (fonte), bronze, Inv. Ra 941
© Camille Claudel, Paul Claudel à seize ans, 1884 (modelage original) - 1895 (fonte), bronze, Inv. Ra 941

À la suite de Falguière…

Falguière fut le chef de file des « Toulousains », sculpteurs méridionaux « montés » étudier et faire carrière à Paris, dont certains furent ses élèves à l'école des Beaux-arts de Paris.

Comme le maître, ils assimilèrent des courants contradictoires, affirmant souvent leur fidélité à l'art antique, indispensable à tout cursus honorum, tout en s'intéressant à l'art de la Renaissance italienne ou au courant naturaliste, sans dédaigner l'art médiéval, le baroque ou encore le symbolisme à la fin de la période. Ces influences diverses, parfois rassemblées dans une même œuvre donnèrent naissance à ce que l'on a appelé l'éclectisme, largement dominant dans la seconde moitié du XIXe siècle. Styles et sources multiples se sont ainsi côtoyées jusqu'à l'émergence de la sculpture moderne avec des artistes comme Rodin, mais aussi Degas ou Gauguin.



 


Saut vers haut de page